Biographie

Biographie

Yassine Balbzioui est un artiste plasticien pluridisciplinaire marocain. Né en 1972, il a suivi, dans les années 90,  différents enseignements artistiques et est titulaire de plusieurs diplômes (3ème année de l’Ecole des Beaux-arts de Casablanca (Maroc), DNAP et DNSEP des Beaux-Arts de Bordeaux (France)). Puis, en  2001 et 2002, il suit une formation Arts et media dans le cadre du programme « education abroad program » à l’université de Berkeley, Californie (USA).

Le travail de Yassine Balbzioui se développe autour de différents axes : essentiellement peintre et dessinateur, il développe, dans un veine néo expressionniste, une production d’une grande richesse formelle et sémantique, dans laquelle la représentation de l’humaine animalité, le plus souvent sous le couvert du masque, croise les notions de dérision, de l’idiotie, du grotesque, appréhendés comme postures artistiques. Dans un esprit distancié, proche de la simplicité fluxus (bien que sans rapport formel avec ce mouvement), son œuvre théâtralisante met en exergue de manière radicale et systématique l’ « esprit de sérieux », et s’évertue, avec un vitalisme jamais démenti et une énergie brute, au mélange de l’art et de la vie. Si le quotidien reste sa source principale d’inspiration, un quotidien sans cesse décalé sous son regard insolite, Yassine Balbzioui y interfère de nombreux univers, ceux du cinéma – séries Z et films d’horreurs-, du théâtre et de la danse, des contes et légendes…Tout est propice à nourrir son insatiable imaginaire. En perpétuelle recherche, il développe aussi des travaux sur divers médiums : sculpture, céramique, photographies, installations, vidéo. Se mettant fréquemment en scène, il déploie également une importante activité de performeur, dans laquelle on peut observer toute la mesure de sa folie !

Récemment sélectionné par Simon Njami pour la 12ème Biennale de Dakar (Sénégal), Yassine Balbzioui a, depuis quinze ans, exposé son travail un peu partout dans le monde : en France (Paris, et notamment en 2014- 2015 à l’Institut du Monde Arabe pour l’exposition panorama « Le Maroc contemporain », mais aussi Bordeaux, Montluçon ou Nantes), au Maroc (dans l’exposition inaugurale du Musée Mohammed VI, en 2014, mais aussi à Casablanca, Rabat, Essaouira), En Allemagne (Bayreuth, Stuttgart, Berlin), aux Pays-Bas ( Amsterdam), au Mexique, en Italie (Cagliari, Sardaigne, Milan) en Espagne,  à Bamako au Mali. Sa carrière est ponctuée de nombreuses résidences artistiques en divers lieux de création à l’étranger, parmi lesquelles, récemment, Trident Space à Hyderabad, en Inde.

Ses œuvres ont intégré plusieurs collections privées et publiques, parmi lesquelles celle du Musée de Bank Al-Maghrib, à Rabat (Maroc) et la Fondation Alliances (Maroc).

Marie Deparis-Yafil