Roxana Azimi, Dak’Art 2016, Journal Le Monde, le 04.05.2016

Dak’Art 2016 : du chaos surgit une très belle exposition internationale

Par Roxana Azimi (Dakar, envoyé spéciale) Journal LE MONDE Le 04.05.2016
 extrait « (…) Ni enchanteurs ni mages, les artistes invités sont plutôt des chroniqueurs lucides, voire désillusionnés, d’un monde cabossé. Cette noirceur générale, tavelée de quelques traits d’humour comme les affiches parodiques de cinéma du Marocain Yassine Balbzioui, n’est pas sans rappeler le désenchantement de la Biennale de Venise d’Okwui Enwezor en 2015. A ceci près que Simon Njami n’a disposé que de sept mois – et non deux ans – pour monter la sienne. »